• Local :
  • GMT -0

Article blog
8 Oct 2016

Place au Hockey sur Glace !

La ligue de Hockey sur Glace la plus populaire au monde redémarre bientôt pour une nouvelle saison, l’opportunité pour nous de faire quelques rappels et fournir quelques conseils pour débutants et parieurs moins expérimentés.

Dans cet article, nous allons expliquer brièvement les différentes possibilités de paris qu’un match de hockey peut offrir, et évoquer quelques statistiques clés à prendre en compte.

 
En hockey sur glace, les options de pari sont semblables à celles offertes dans d’autres sports nord-américains :

Money Line est l’option pour parier sur le vainqueur d’un match. En hockey sur glace, il doit toujours y avoir un vainqueur, il n’y a pas de match nul, c’est donc un marché à deux issues possibles. Vérifiez toujours que les OT (prolongations) sont incluses.
Handicap : comme dans beaucoup d’autres sports, ceci peut être une option intéressante si vous pensez qu’un favori gagnera très facilement ou au contraire si vous estimez que l’équipe outsider lui rendra la tache difficile.
Over / Under (Total de buts) : Le cut de base est généralement fixé à 5 ou 5,5 buts pour la plupart des matchs.
Team Goals : même chose que le marché ci-dessus, mais concerne une seule équipe.

De nombreux facteurs peuvent influer sur le résultat d’une partie, assurez-vous toujours d’analyser quelques données avant de parier :
– Prendre en compte les Tentatives de Tirs plutôt que les buts marqués élargit la taille de l’échantillon. La corrélation entre tentatives de tirs et tirs réussis est extrêmement élevée, et plus de tirs conduisent à plus de buts. Telle est la règle générale, vous tomberez toujours sur des équipes chanceuses / malchanceuses de temps à autre.

– Le Corsi est la statistique qui fait référence aux matchs serrés : il est seulement mesuré lorsque le score est d’un but d’écart dans les deux premiers tiers-temps et à égalité en troisième tiers-temps. La formule de calcul est : « tentatives de tirs pour » – (moins) « tentatives de tirs contre ». Un chiffre positif indique que l’équipe passe plus de temps en zone offensive qu’en zone défensive.

– Le Fenwick est calculé de la même manière que le Corsi, sauf que les tirs bloqués ne sont pas pris en compte. Cette statistique est utile si vous voulez évaluer une équipe sans considérer l’influence d’un bon ou mauvais gardien.

– Le PDO : ce chiffre est pertinent pour mesurer la « chance » d’une équipe, et peut indiquer si cette équipe retournera probablement « à la normale », quand la taille de l’échantillon augmentera. Le PDO mesure le pourcentage de tirs + le pourcentage de sauvetages du gardien : un PDO supérieur à 1,000 est considéré comme chanceux tandis qu’un PDO en dessous de 1,000 est considéré comme signe de malchance. Ces chiffres doivent naturellement tendre vers 1,000 au cours d’une longue saison.

Pourcentage de « Save » (arrêts) : arrêts / tirs contre soi. C’est l’une des statistiques les plus importantes en hockey sur glace, les gardiens de but occupent un poste clef et font souvent la différence lors de matchs serrés. Le record pour une saison de NHL a été enregisté par le gardien canadien Elliott avec un taux impressionnant de 94%.
Tout comme les lanceurs en baseball, assurez-vous toujours de savoir qui gardera les filets avant de placer vos paris.

Il s’agit ici d’une liste de statistiques non exhaustive, mais qui devrait vous être suffisante pour commencer à analyser les matchs en vue de cette nouvelle saison. De meilleures connaissances permettent une meilleure compréhension, et cela est vrai pour tous les sports.

Merci de déposer un commentaire ou de nous contacter directement si vous avez des questions.

L’équipe Easysportbet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.