• Local :
  • GMT -0

Article blog
20 Mar 2017

Nouvelle saison de Formule 1 : Faites vos Jeux !

Dans six jours se déroulera le Grand Prix d’Australie, le premier de cette nouvelle saison de Formule 1. Les vingt pilotes en lice concourront jusqu’à Abu Dhabi en novembre prochain.

Ce sera la première saison depuis 1994 sans champion en titre, puisque Rosberg a bel et bien confirmé sa retraite fin 2016.
 

 
Avant de commencer à évaluer les avantages apparents des principaux acteurs de cette nouvelle saison, soulignons ce qui a changé depuis 2016.

Cette année marque l’ouverture d’un nouveau chapitre de l’ère du V6 turbo hybride, avec plusieurs changements réglementaires importants:
– la libéralisation du développement des moteurs en cours de saison avec l’abandon du système de jetons (mais pas de la limitation du nombre de blocs propulseurs, fixée à quatre)
– l’élargissement des pneus
– l’abandon de la philosophie de dégradation importante des gommes qui était en vigueur depuis 2011
– l’aérodynamique : pour faire gagner plusieurs secondes aux F1, les ailerons, les déflecteurs, la carrosserie et le diffuseur ont été revus.

C’est la première fois que la Formule 1 change ses règles afin de rendre les voitures plus rapides. Il faudra s’attendre à des temps de tour améliorés de plus de trois secondes sur la plupart des courses. Un progrès pour certains, une crainte pour d’autres…
Luca Furbatto, ancien ingénieur chez Manor Racing, estime que le spectacle ne sera pas meilleur, bien au contraire. Selon lui, les courses seront plus rapides, mais seules les grandes équipes en tireront profit.

« Mercedes et Red Bull possèdent suffisamment de ressources pour construire un châssis performant. Grâce à la nouvelle réglementation, il y a davantage d’appui aérodynamique, et elles creuseront certainement plus l’écart avec la concurrence et les chances de voir un nouvel outsider sont donc très minces. L’unité de puissance Mercedes reste la plus puissante du plateau, et comme les monoplaces resteront à pleine charge grâce au niveau d’adhérence supplémentaire, les deux flèches d’argent devraient encore dominer. J’espère me tromper et voir la Scuderia Ferrari se mêler à la lutte, mais je m’abstiendrai de tout pronostics envers l’équipe Ferrari » Tels étaient les propos de Furbatto il y a seulement quelques semaines.

Qui conduit et pour quel constructeur ?

Des changements sont intervenus lorsque Rosberg a annoncé sa retraite suite à son titre de champion du monde.
Bottas a quitté Williams pour Mercedes.
Massa est sorti de sa retraite (la plus courte jamais connue) pour rejoindre Williams aux côtés de Stroll (champion d’Europe de Formule 3).
Vandoorne remplacera Button (en congé sabbatique) chez McLaren, et Wehrlein conduira pour Sauber après le départ de Nasr.

Les écuries ayant les meilleures chances sont actuellement les suivantes :

Scuderia Ferrari, avec Vettel et Raikkonen
Mercedes AMG Petronas, avec Hamilton et Bottas
Red Bull, avec Ricciardo et Verstappen.

Après huit jours d’essais en pré-saison (deux séances à Barcelone), les équipes favorites sont beaucoup plus proches qu’elles ne l’ont été depuis le début de la domination de trois ans par l’écurie Mercedes.
Les Ferrari ont été très performantes, avec Mercedes pas loin derrière. Red Bull et Williams semblent à ce jour prometteurs.

La cote de Ferrari est actuellement de 4.40 chez Betfair :

Hamilton a déclaré que Ferrari était l’écurie favorite en se basant sur les résultats des essais.
L’amélioration apparente la plus notable vient de leur nouveau SF70H. Vettel s’est enthousiasmé : « ma première impression est positive. J’ai pris beaucoup de plaisir à la piloter. La voiture paraît immense et rapide! » tout en mesurant les propos d’Hamilton, déclarant qu’il y avait encore beaucoup de travail à faire.
Son coéquipier Raikkonen partageait cet avis, mais beaucoup d’experts ont également souligné que les Ferrari auraient pu aller encore plus vite. 4.40, cote value ?

L’écurie Mercedes reste encore aujourd’hui assez nettement favorite à une cote de 1.57 chez Betfair :

Mercedes a produit une voiture très propre, le W08 EQ Power +, qui a impressionné les observateurs à son lancement.
Pour la plus grande crainte des rivaux, le responsable du moteur MO8, Andy Cowell, estime que le véhicule a réalisé une percée significative en terme de puissance.
Bottas, qui remplace le champion du monde sortant, s’est montré rapide dès le début des essais, mais a reconnu que la tâche fut bien plus complexe qu’il ne l’avait envisagée au départ.

Red Bull @7.0 :

Le nouveau RE17 de Renault est « différent à 95% » d’après le responsable technique Remi Taffin.
C’est une excellente nouvelle pour Red Bull et Toro Rosso ainsi que pour Renault eux-mêmes, mais le système ERS n’a pas été des plus fiables, ce qui a causé quelques inquiétudes.
« En tant qu’équipe, nous n’avons jamais gagné le championnat du monde d’hiver » a déclaré Christian Horner, le chef d’équipe de Red Bull, après un premier essai relativement discret dans lequel le nouveau RB13 de Newey ne semblait pas fonctionner avec ses tous derniers kits aéros.
« On s’en tient à notre plan, on apprend, la voiture se comporte comme prévu et nous offre un bon potentiel de développement. Les pilotes semblent satisfaits et confiants, c’est positif » Red Bull mise donc sur une montée en puissance progressive…

Du côté des pilotes : qui est favori et quelles sont les cotes ?

La retraite de Rosberg laisse un homme à battre cette saison : Hamilton, à 2.26 chez Betfair.
Une victoire sans son grand rival Rosberg pourrait ne pas avoir le meme goût, mais Hamilton regarde devant et vers le haut, impatient de justifier son statut de favori.

Son concurrent le plus proche sur le papier est évidemment Vettel, chez Ferrari, qui est coté à 4.90, suivi par le nouveau coéquipier d’Hamilton, Bottas (7.2).

Verstappen, Ricciardo et Raikkonen peuvent aussi entrevoir un espoir (12.5, 14.0 et 14.5).

Nous conseillons à nos lecteurs et usagers de bien s’en tenir à des règles strictes de money management, et de ne pas parier de sommes indécentes ce dimanche. Parier des sommes trop importantes n’est jamais conseillé, mais ceci l’est encore moins lors des premiers Grand Prix où les pilotes cherchent encore des repères et certitudes qui les aideront à prendre confiance pour la suite de la saison. Cela est particuliérement vrai cette année avec les nouvelles règles evoquées précédemment.

Comme toujours, nous vous souhaitons bonne chance et vous invitons à nous faire part de vos pronostics ou observations en laissant un commentaire ci-dessous.

L’Équipe Easysportbet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.