Article blog
15 Août 2016

Chance et malchance en paris sportifs

Les parieurs rentables sont-ils chanceux ou talentueux ?

Nous avons tous entendu parler de joueurs qui un jour ont réussi à transformer une mise initiale de 10 Euros en 10 000 Euros sur un pari combiné. Ces réussites étaient-elles le fruit du facteur chance ou bien la récompense de connaissances pointues en sport ?

 
 

La clé du succès en paris sportifs est de savoir dénicher des cotes dites value. Cela signifie que la cote que vous jouez est plus haute que la probabilité réelle de votre pari d’être gagnant, par exemple une cote de 2.15 sur un événement « cinquante/cinquante ».

Un débutant peut-il ignorer le concept de value, placer 10 paris aléatoires et finir par générer un bénéfice ? La réponse est oui.
L’exemple le plus simple pour expliquer cela est de jouer à Pile ou Face avec une pièce de monnaie. Obtenir soit Pile soit Face implique une probabilité de 50%, ce qui est l’équivalent d’une cote de 1.95 (marge du bookmaker incluse).
N’importe qui peut lancer une pièce 10 fois et obtenir Face à 7 reprises. La probabilité d’avoir Face 5 fois n’est en fait que d’environ 25%.
Cependant, si vous avez le courage de jeter une pièce de monnaie un million de fois, vous obtiendrez forcément Face dans 50% des cas (entre 49.99% et 50.01% plus exactement). En effet, le concept de variance trouve sa force sur le long terme.

Si nous appliquons ce raisonnement aux paris sportifs, cela signifie que gagner 7 paris sur 10 sur des cotes de 2.00 juste après avoir fait votre premier dépôt, ne prouve pas nécessairement que vous êtes un bon joueur. De la même manière que perdre 7 paris sur 10 ne signifie pas forcément que vous êtes un mauvais parieur.
Par contre, si vous avez généré un bénéfice confortable après 5 000 paris, il est très improbable que cela provienne du facteur chance. Il est bien plus probable que ce profit soit le fruit de choix très pointus lors de vos prises de jeu.

La chance dont nous parlons est simplement la variance qui agit à long terme. Beaucoup de parieurs pensent trop « court terme », et gagnent soit une grosse somme rapidement, soit perdent la totalité de leur capital après seulement une dizaine de paris. N’oubliez pas que les paris sportifs sont soumis à une forte variance à long terme. Votre talent ou manque de talent finiront toujours par surmonter le facteur chance et détermineront si vous êtes un bon ou mauvais parieur.

D’après notre expérience, nous conseillons un échantillon minimal de 800 à 1 000 paris à prendre en compte avant de pouvoir évaluer si oui ou non un pronostiqueur est talentueux, ou simplement chanceux.

Deux rappels importants avant de conclure :
– Veillez à toujours appliquer des règles de gestion strictes sur votre capital de jeu. Malheureusement, presque tous les parieurs finissent par tôt ou tard faire l’erreur d’augmenter leurs mises lorsqu’ils perdent plusieurs paris d’affilée.
– Choisissez un bookmaker qui prend de faibles marges sur ses cotes : les opportunités de cotes value seront plus faciles à trouver car contrairement à notre exemple de Pile ou Face, les probabilités en paris sportifs sont influencées par de nombreux facteurs très divers.

Si vous avez des questions, veuillez déposer un commentaire ou contactez-nous directement.

L’équipe Easysportbet

1 comment
  • moi dit :

    il y’a aussi la strategie du back/lay pour les joueurs les + prudents : trouver les values, attendre que sa baisse et trade mais oui c’est possible de gagner aux paris sportif.

    Après, il faut pas non plus se raconter des histoires, avoir un ROI de 5% est deja énorme, les parieurs vont pas transformer 10€ en 10.000€ sur betfair du jour au lendemain.